Deux pays, une vision : faire plus avec nos ressources du milieu forestier

mars 04, 2009 | Written BY : admin_test

Le Cameroun et le Canada sont deux pays diamétralement opposés. Au-delà de la différence de climat et les milliers de kilomètres qui les séparent, le désir de construire une économie du milieu forestier basée sur une gestion collective des ressources a fait en sorte que les forêts modèles des deux pays ont tissé des liens étroits. Afin de consolider cette relation bâtie au Forum mondial du RIFM en juin 2008, la présidente, Colette Robertson, et le directeur général de la Forêt modèle du Lac-Saint-Jean, Stéphane Turcot ont passé le Nouvel An au Cameroun lors d’une visite exploratoire du 1er au 14 janvier 2009.

Mme Robertson et M. Turcot ont parcourru le pays pour rendre visite aux dirigeants de l’Initiative de forêts modèles en Afrique (IFMA) à Yaoundé, pour ensuite se rendre aux Forêts modèles de Dja et Mpomo et de Campo-Ma’an. Pendant ce périple, ils ont visités des multiples de forêts communautaires et ont examinés les avenues de partenariats potentielles. Les activités et les résultats clés de la visite comprenaient :

  • Un atelier de renforcement des capacités à Dja et Mpomo – M. Turcot a montré aux participants comment fabriquer des stylos en bois et il leur a fourni les outils nécessaires pour que la communauté puisse fabriquer des stylos de bois en tant qu’entreprise à petite échelle.
  • Collaboration étroite avec les plates-formes des femmes et les intervenants indigènes à Campo-Ma’an menant au renouvellement de l’engagement des partenaires sur place à chercher d’autres possiblités de collaboration.
  • Des discussions stratégiques concernant la formation liée à l’industrie forestière multiressource et l’engagement des jeunes.
  • Une collaboration possible entre la FMLSJ et Dja et Mpomo à une initiative de tourisme écoculturel au Cameroun.

Une deuxième visite au Cameroun par des représentants de la FMLSJ est prévue pour juillet 2009.

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.