Trois projets de restauration des paysages forestiers au profit des Forêts Modèles

mars 14, 2016 | Written BY : admin_test

Réseau ibéro-américain de Forêts Modèles

En 2016, la chaire de gestion des paysages forestiers du CATIE, dirigée par Ronnie de Camino, qui est aussi le président du réseau ibéro-américain des Forêts Modèles, lance trois nouveaux projets à l’appui de la restauration des paysages forestiers (RPF) et de leur gestion en Amérique latine, y compris dans les Forêts Modèles. Ces projets sont conçus pour appuyer l’Initiative 20×20, un effort déployé par les pays pour restaurer 20 millions d’hectares de terres en Amérique latine et dans les Caraïbes d’ici 2020. L’initiative, lancée officiellement lors de la CdP20 de la CCNUCC à Lima, appuiera le Défi de Bonn, un engagement mondial visant à restaurer 150 millions d’hectares de terres partout dans le monde d’ici 2020, ainsi que la Déclaration de New York sur les forêts qui cherche à restaurer 350 millions d’hectares d’ici 2030. Le WRI, en association avec le CATIE, le CIAT et l’IUCN, appuie l’Initiative 20×20 dans le cadre de son initiative mondiale de restauration.

Le premier projet, intitulé « », appuiera la restauration des terrains endommagés au Mexique, au Guatemala, au Costa Rica, en Colombie, au Pérou et au Chili. Le projet aidera les gouvernements à formuler des stratégies de restauration au moyen d’une étude des conditions de base, à établir les attentes des pays, et à déterminer les résultats souhaités. Il établira aussi de nouveaux mécanismes financiers pour attirer les investissements du secteur privé, et favoriser les activités de restauration des paysages, au bénéfice des propriétaires fonciers privés, des collectivités et de la société dans son ensemble. Ce projet de 3 ans du WRI, du CIAT et du CATIE est financé par le BMUB, le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la conservation de la nature, des bâtiments et de la sûreté nucléaire.

Un deuxième projet, intitulé « », met l’accent sur l’analyse des structures locales, sociales, économiques et de gouvernance requises pour gérer les forêts secondaires à potentiel élevé qui ont été identifiées. Financé par le BMUB et dirigé par le CATIE, le projet offrira aussi une formation aux collectivités sur les meilleures pratiques de gestion des forêts.

Financé par LuxDev (la Luxembourg Development Cooperation) et dirigé par le CATIE, le troisième projet, qui s’intitule « », est conçu pour créer des modèles de gestion de forêt secondaire et de forêt primaire endommagée dans cinq pays de l’Amérique centrale. La priorité est accordée au Guatemala, au Nicaragua et au Costa Rica. L’objectif premier est d’offrir une assistance aux petites et moyennes entreprises forestières et de les aider à financer la gestion des forêts secondaires et endommagées au moyen de modèles exploitables. Au cours de la première étape, les promoteurs évalueront les domaines et entreprises éventuels en vue des investissements. Après la réalisation d’une étude de faisabilité, LuxDev déterminera les entreprises dans lesquelles investir.

Parmi les pays ciblés, plusieurs ont des Forêts Modèles, dont un grand nombre participera aux activités du projet. En outre, l’approche de Forêt Modèle sera mise en application, y compris le fait de faciliter la participation volontaire de représentants des intérêts et valeurs des intervenants en ce qui a trait au paysage, afin de créer une vision commune et de mettre en œuvre de la stratégie. Le RIFM et le réseau ibéro-américain de Forêts Modèles sont ravis de prendre part à l’Initiative 20×20 et de favoriser la RPF dans la région.

Ce cas a été adapté du site Web du réseau ibéro-américain de Forêts Modèles

Pour obtenir davantage d’information :
Heather McTavish : Heather.McTavish@catie.ac.cr
http://www.bosquesmodelo.net/en/

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.