Remettre en état le paysage pour améliorer les moyens de subsistance dans la Forêt Modèle de Chorotega

octobre 26, 2015 | Written BY : IMFN

Forêt Modèle Chorotega, Costa Rica

La Forêt Modèle de Chorotega, créée en 2011, a une superficie de 508 400 hectares. Elle se trouve dans la péninsule Nicoya sur la côte du Pacifique, au Costa Rica. Elle a été établie pour faire la promotion de nouveaux champs d’action en matière de développement durable de la région et les renforcer, en s’appuyant sur les efforts positifs déjà déployés.

Les politiques gouvernementales en vigueur entre les années 1930 et 1960 encourageaient le défrichage à grande échelle pour l’agriculture intensive et l’élevage de bétail. La région entourant le cours supérieur du bassin de la rivière Nosara, une source d’eau potable de Hojancha, une petite ville située dans les terres hautes de la péninsule, a été tout particulièrement durement touchée par la déforestation.

Dans les années 1990, le débit de la rivière Nosara avait diminué d’environ 90 %, causant une grande pénurie d’eau et l’exode de plus de 50 % de la population.

Réagissant aux pressions de la déforestation et de l’exode, en 1993, un groupe d’agriculteurs locaux a créé la Fondation de la réserve forestière Monte Alto, dans l’optique de conserver les terres du bassin de la rivière, afin de rétablir le débit d’eau. Collaborant avec le ministère de l’Environnement, ce groupe a désigné la réserve Monte Alto, une région de 900 hectares située le long du bassin. La réserve fait partie des 30 régions protégées de la Forêt Modèle.

La Fondation achète des parcelles de terrains, un hectare à la fois, auprès des agriculteurs locaux, le long des pentes les plus fortes de la réserve Monte Alto, où les sources prennent naissance. Jusqu’à maintenant, plus de 300 hectares ont été achetés et remis en état.

Grâce à la protection environnementale et au reboisement graduel des terrains dégradés, la Fondation a supervisé la remise en état d’un bassin important, la réapparition de plusieurs espèces végétales et animales, et l’amélioration des moyens de subsistance locaux dans la Forêt Modèle.

Toutefois, la Fondation a éprouvé des difficultés sur le plan de sa capacité à faire la promotion des avantages du travail qu’elle réalise et de son approche au-delà des frontières de la réserve. La Forêt Modèle a joué un rôle clé pour élargir les partenariats, améliorer les efforts positifs déjà déployés, et étudier de nouvelles opportunités  au  bénéfice des intervenants dans la région.

Par exemple, lorsque le paysage a été remis en état dans la réserve, l’écotourisme a pris son essor. C’est un moyen de répondre aux demandes de visites de différents groupes, comme les écoles, les universités, les scientifiques, les chercheurs, les membres du gouvernement et, bien sûr, les touristes. Cette activité a créé des emplois et offert un revenu à différents secteurs de la population locale, tout en permettant à la Fondation de se procurer d’autres terrains pour poursuivre son travail de remise en état du paysage forestier.

La Forêt Modèle propose un lieu de discussion grâce auquel plusieurs petites entreprises locales se sont formées, proposant de l’hébergement, de la nourriture, des biens et services, ainsi que des activités de loisir et d’information.

Pour obtenir davantage d’information :

*Photos gracieuseté de la Forêt Modèle Charatoga

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.