Science ouverte en collaboration et gouvernance des paysages

mars 30, 2015 | Written BY : admin_test

Les changements climatiques constituent sans doute le défi le plus important auquel fait face la communauté internationale ayant des répercussions d’une grande portée sur la pauvreté, la croissance économique et le développement durable. Toutefois, malgré les cadres de gouvernance mondiaux et les processus de négociation internationale sur le changement climatique, il s’avère nécessaire de mettre en œuvre des mesures à d’autres échelles (nationale, municipale, locale, à l’échelle du paysage, etc.). Les forêts modèles offrent une solution de rechange importante pour l’établissement de processus de gouvernance sur le changement climatique plus efficaces et équitables à l’échelle du paysage.

Récemment, le Réseau ibéro-américain de Forêts Modèles, conjointement avec le Centre agronomique tropical de recherche et d’enseignement supérieur (CATIE), a obtenu une subvention de 80 000 dollars canadiens afin de mettre en œuvre un projet de recherche visant l’engagement des citoyens en matière d’adaptation aux changements climatiques. Dirigé par Josique Lorenzo, agent des communications et politiques au sein du CATIE, le projet intitulé « Improving adaptive capacity by combining open collaborative science with innovative landscape governance » (améliorer la capacité d’adaptation en combinant la science ouverte en collaboration et la gouvernance innovatrice des paysages) mettra en œuvre deux études pilotes à petite échelle, l’une dans la Forêt Modèle de Risaralda (Colombie) et l’autre dans la Forêt Modèle de Reventazón (Costa Rica).

Au sein de chaque territoire, les principaux secteurs seront établis : les collectivités forestières, les agriculteurs, les consommateurs d’eau, les enseignants, les voyagistes, les éleveurs de bétail et les producteurs de café, entre autres. L’étude permettra d’établir les acteurs pertinents qui appartiennent à ces secteurs et qui participent directement aux services de l’écosystème et à l’exploitation des ressources naturelles qui pourraient être affectés par les changements climatiques. De deux à trois intervenants par secteur seront choisis afin de participer à l’étude.

Une série d’activités de renforcement des capacités fournira aux intervenants de la collectivité des outils et cadres afin de les aider pour leurs processus décisionnels liés aux changements climatiques. Ils auront également accès aux données sur les changements climatiques déjà recueillies par les scientifiques. À l’aide d’un micro-fonds, chaque secteur bénéficiera d’un soutien dans le cadre de la mise en œuvre d’une stratégie d’adaptation qui a été établie par les intervenants. Les stratégies mises en œuvre seront comparées aux publications scientifiques afin d’évaluer la qualité et la validité du processus et son potentiel de stimulation de l’innovation.

Un objectif important du projet est d’examiner la possibilité de participation accrue à grande échelle des citoyens non experts à la recherche environnementale dans les forêts modèles.

Le projet de deux ans est financé par l’Open and Collaborative Science in Development Network (OSCDNet), avec le soutien du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) au Canada, le Department for International Development au Royaume-Uni, et coordonné par iHub au Kenya et l’université de Toronto à Scarborough.

Nous communiquerons les mises à jour sur le projet tout au long de sa mise en œuvre, donc restez à l’affût.

Pour obtenir de plus amples renseignements :

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.