Forêts modèles et paysages sentinelles : Des laboratoires vivants pour des résultats pratiques

mars 16, 2015 | Written BY : admin_test

La forêt modèle Kodagu s’associe avec le programme des paysages sentinelles du Centre pour la recherche forestière internationale en vue de réaliser une recherche à long terme au profit des communautés tributaires de la forêt en Inde

Les systèmes agroforestiers influent sur une bonne partie du paysage et de l’économie de la région des Ghats occidentaux. Le café, le poivre, la cardamome, le thé et le caoutchouc ont depuis longtemps été cultivés sur les terres forestières de la région ou autour de celles-ci, notamment dans le district de Kodagu, le foyer de la forêt modèle Kodagu. Kodagu est l’un des principaux « points chauds » de la biodiversité dans le monde. Pourtant, les contraintes sur la terre et les forêts sont fortes et proportionnelles aux défis que représentent la sécurisation et l’amélioration des moyens de subsistance des populations. Dans certains secteurs, il ne reste plus que de petites étendues de terres forestières, telles que des bois sacrés ou des avoirs de particuliers. Le recul de la forêt nuit au maintien de la biodiversité, ce qui entraîne des conflits entre les êtres humains et la faune et menace la qualité et la disponibilité de l’eau.

Depuis une quarantaine d’années, des travaux de recherche écologique sont menés dans la région afin de s’attaquer à plusieurs questions allant de la qualité du café cultivé à l’ombre à la consignation des connaissances traditionnelles et écologiques des intervenants de la région en passant par l’étude de la possibilité de modifier les droits forestiers. Compte tenu de sa riche histoire, la région des Ghats occidentaux a été le premier paysage de l’Asie du Sud à être sélectionné afin de participer au programme des paysages sentinelles.

L’initiative des paysages sentinelles a été lancée en 2012 par le Programme de recherche du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (GCRAI), Les forêts, les arbres et l’agroforesterie, dirigé par le Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR), le Centre international pour la recherche en agroforesterie (ICRAF) et leurs partenaires. Le programme de recherche s’appuie sur une approche paysagère pour combiner la recherche écologique à long terme et la recherche socio-économique à long terme en vue d’apporter des changements positifs aux communautés agricoles et à celles qui sont tributaires de la forêt de la région. La collecte de données biophysiques et socio-économiques sur un grand territoire précis permettra d’évaluer les tendances à long terme afin d’éclairer les politiques et les décisions sur l’utilisation du terrain.

Le paysage sentinelle des Ghats occidentaux couvre les districts de Kodagu, de Chamrajanagar, de Nilgiris et de Waynad, et a été basé sur le principe des partenariats inclusifs et de la gouvernance participative, ainsi que sur une approche paysagère intégrée de durabilité. La forêt modèle Kodagu s’est jointe au Réseau international de forêts modèles (RIFM) en 2004. L’association de la Forêt modèle à l’initiative des paysages sentinelles de la région des Ghats occidentaux a apporté des avantages clairs. Par exemple, les partenaires avaient déjà commencé la recherche pour un projet-pilote de paiement des services écosystémiques (PSE) à Kodagu, et la promotion du PSE est un objectif de l’initiative des paysages sentinelles dans la région.

« Les forêts modèles sont conçues afin de servir de « laboratoires vivants » de recherche à long terme en sciences biophysiques et sociales, et c’est également ce en quoi consiste l’initiative des paysages sentinelles », a affirmé Peter Besseau, directeur général du Secrétariat du RIFM. « La participation de la forêt modèle Kodagu à cette initiative permettra d’obtenir de nouvelles perspectives, en particulier en ce qui concerne les questions de PSE et d’utilisation des terres locales ».

« Les partenaires [indiens et internationaux] collaborent avec des communautés locales afin de promouvoir une conservation de l’environnement socialement équitable et le développement durable depuis longtemps à Kodagu », a mentionné Claude Garcia, responsable du programme des paysages sentinelles en Inde durant les deux premières années. « Nous travaillons désormais main dans la main afin de déterminer comment ces paysages évoluent, et comment les forêts, les arbres et les agroforêts contribuent aux moyens de subsistance des populations locales. »

Monsieur Garcia a également mentionné que les leçons tirées de l’initiative des paysages sentinelles intéresseront la communauté mondiale, car le savoir qui en découlera devrait aider la société à relever quelques-uns de ses défis les plus urgents – les incidences socio-écologiques de l’utilisation des terres et des changements climatiques – par le biais de politiques et de pratiques plus efficaces.

Le travail réalisé au sein de la forêt modèle Kodagu et dans le reste du paysage sentinelle de la région des Ghats occidentaux permettra de tirer des leçons et créera des occasions d’échange sud-sud, y compris, éventuellement, par l’entremise d’autres forêts modèles du Réseau international de forêts modèles, ce qui pourrait avoir une incidence sur les moyens de subsistance et la résistance des communautés dans le monde entier.

Pour de plus amples renseignements :

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.