Nouvelles des régions

juin 27, 2006 | Written BY : admin_test

AFRIQUE

Les 14 et 15 mars, des représentants des groupes de femmes, des autorités traditionnelles, des ONG locales, du gouvernement, de l’église, des sociétés forestières et agro-industrielles, de l’industrie minière, des chasseurs et des Pygmées Baka ont tenu un atelier afin de planifier des activités concertées dans la nouvelle Forêt modèle de Dja et Mpomo, dans l’est du Cameroun, deuxième du genre au pays. Les plans relatifs à l’allégement de la pauvreté et à la réduction des conflits figuraient parmi les thèmes prioritaires de la discussion.

Les sociétés forestières et l’industrie agroforestière, qui sont mieux renseignées que les populations autochtones locales concernant la valeur ajoutée aux produits forestiers, tirent davantage profit des ressources forestières que ces dernières. Cette situation entraîne des conflits entre les différents acteurs forestiers. Le gouvernement camerounais a mis en place des plans d’aménagement afin d’en venir à une utilisation plus équitable des ressources et des revenus forestiers. Malheureusement, les différentes unités de gestion entretiennent parfois une collaboration parcimonieuse. Grâce à l’établissement de la forêt modèle, ces unités forment un réseau cohérent pour la mise en expérimentation des principes de gestion durable sur le fondement des partenariats volontaires.


ASIE

Une publication récente du CIFOR souligne le lancement du programme de forêts modèles de l’Indonésie. Le ministre de la foresterie a procédé au lancement officiel à Jakarta en décembre 2004. On peut télécharger le document, intitulé « Proceedings of Launching model forest Indonesia as part of the International Model Forest Network, Jakarta, 2 December 2004 », (3.6 MB), sur le site Web du CIFOR : www.cifor.cgiar.org/publications/pdf_files/books/Model_Forest_Indonesia.pdf

Du 18 au 20 mai 2006, la fédération des parties intéressées à la Forêt modèle du bassin hydrologique d’Ulot, de concert avec d’autres partenaires de cette dernière, a dirigé un atelier multisectoriel sur la planification de la gestion de l’écotourisme à l’université de l’État de Leyte, dans la ville de Baybay, aux Philippines.

L’atelier portait notamment sur l’importance de l’industrie écotouristique et sur les avantages économiques qu’elle pourrait apporter. Les participants ont désigné des sites écotouristiques éventuels dans la région de la forêt modèle en les classant par ordre de priorité pour le développement initial; ils ont aussi organisé le groupe de planification technique en le chargeant de présenter le plan écotouristique et ont préparé les activités à venir. Il est prévu que le plan écotouristique sera terminé en septembre 2006, à temps pour le lancement du projet écotouristique de la Forêt modèle du bassin hydrologique d’Ulot. Pour obtenir de plus amples renseignements, prière de consulter le lien suivant : http://www.imfn.net/en/ev-96863-201-1-DO_TOPIC.html.


CANADA

Notre collègue estimée du Secrétariat du RIFM, Kaye Meikle, a annoncé son départ. Après huit années passées au SRIFM à titre de coordonnatrice de réseau, Kaye a accepté un poste auprès de la Division de l’administration des subventions du CRDI. Tous et chacun regretteront ses efforts constants, de même que son attention aux détails et sa profonde connaissance du programme des forêts modèles.  Souhaitons la meilleure des chances à Kaye dans ses nouvelles fonctions — nous n’aurions pu le faire sans elle!

Message d’au revoir de Kaye :

Après plus de huit ans, j’éprouve des sentiments très contradictoires en quittant le SRIFM. J’aimerais profiter de l’occasion pour dire au revoir à toutes les merveilleuses personnes intéressées aux forêts modèles que j’ai connu au fil des ans, soit en personne, soit par courriel, bien que nous ayons correspondu pendant tant d’années que j’ai l’impression qu’il s’agit de vieux amis. J’ai accepté un poste ailleurs au sein du CRDI et j’espère avoir le plaisir de travailler avec certains d’entre vous dans mes nouvelles fonctions. Je souhaite à tous et chacun d’entre vous du succès et du bonheur. Continuez votre bon travail et prenez soin de vous. Kaye Meikle

Le Réseau canadien des forêts modèles est heureux d’annoncer la création de la bourse commémorative J. Michael Waldram pour les forêts modèles. La bourse, d’une valeur pouvant aller jusqu’à 1 000 $, sera offerte à tous les jeunes Autochtones canadiens inscrits à un programme menant à un grade ou un diplôme en gestion des ressources naturelles à un collège ou une université canadienne. Un montant sera octroyé chaque année. La bourse de recherche sera administrée par l’Institut forestier du Canada (IFC)

J. Michael (Mike) Waldram, forestier professionnel inscrit (RPF), fut le directeur général de la Forêt modèle du Manitoba depuis ses débuts, en 1992, jusqu’à son décès, en janvier 2006. En particulier, Mike considérait la participation des jeunes Autochtones comme un élément intégral du programme des forêts modèles et de l’avenir de la participation autochtone dans tous les aspects de la gestion des ressources naturelles.

Pour contribuer au fonds ou pour obtenir des renseignements additionnels sur les activités de financement à venir, prière de communiquer avec le bureau de la Forêt modèle du Manitoba aux coordonnées suivantes : Beverly Dube, directrice générale provisoire, Forêt modèle du Manitoba Inc., CP 6500, Pine Falls, Manitoba, Canada, ROE lMO, (204) 367-5232, bdube@mts.net.


EUROPE/RUSSIE

Le Parc naturel régional du Morvan, situé au cœur de la Bourgogne en France, regroupe 106 communes et 8 villes portes. Le Parc naturel régional du Morvan organise son action autour d’un projet qui vise à assurer durablement la protection, la gestion et le développement harmonieux de son territoire. Le concept de gestion durable, issu du sommet de Rio, s’est traduit le 9 juillet 2001 dans la nouvelle loi d’orientation sur la forêt, introduisant les chartes forestières de territoire et permettant la mise en œuvre de  programmes d’actions pluriannuels élaborés par des territoires mobilisés autour de problématiques forestières locales. La logique partenariale et contractuelle de ces projets et la nécessité d’affirmer une approche multi-fonctionnelle de la forêt morvandelle ont conduit le Parc naturel régional du Morvan à se saisir de ce dispositif dès septembre 2002.

La Charte Forestière du Morvan a apporté une nouvelle dimension aux débats en matière de gestion forestière en associant des acteurs restés jusqu’alors en marge des processus de décision. Ainsi, la concertation des différentes catégories d’acteurs et la confrontation de conceptions et de sensibilités diverses permettent une approche transversale de la forêt et de ses multiples usages. La démarche de Charte forestière que nous menons, nous semble correspondre grandement au concept de forêt modèle dans sa définition : un territoire, une approche de gestion forestière durable et un partenariat. C’est pourquoi il nous est paru naturel de nous rapprocher du Réseau international de forêts modèles pour un échange d’expérience sur ce type de démarche.

Les forêts modèles de la Russie se sont réunies à l’occasion de l’atelier sur la forêt boréale tenu conjointement par le Canada et la Russie du 29 mai au 2 juin à Saint-Pétersbourg afin de discuter des moyens d’améliorer leurs relations et leur efficacité. Les cinq forêts modèles — Kovdozersky, Pskov, Komi, Kologrivski et Gassinski — ont conclu leur réunion en parvenant à une entente concernant l’établissement d’un réseau de forêts modèles national en Russie. Les prochaines étapes comprennent l’élaboration de plans précis et de stratégies de collaboration et la considération de moyens de renforcer les relations bilatérales (Canada-Russie) et circumboréales par l’intermédiaire des forêts modèles.

Le lent développement économique du département d’état à la foresterie, conjugué à un manque de ressources pour la construction de routes, a conduit les parties intéressées à la forêt modèle de Gassinski à récolter le bois d’œuvre de façon sélective dans des peuplements forestiers accessibles le long des routes existantes. Cette méthode de récolte a produit une mosaïque inhabituelle où la densité du couvert forestier est inférieure à 40 % à moins de 10 km des routes forestières existantes, tandis que les peuplements forestiers isolés demeurent intacts. Les partenaires scientifiques de la FMG s’appliquent actuellement à déterminer l’incidence de ce type d’aménagement forestier sur l’habitat faunique local, sur la conservation de la biodiversité et sur le potentiel reproducteur des peuplements forestiers exploités. Les chercheurs orientent leurs travaux en fonction de la question suivante : Les sites des forêts exploitées sont-ils résilients? Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Genrikh Telitsyn, de la forêt modèle de Gassinski, à l’adresse suivante : ipk2@forest.kht.ru.

Le 24 mai, le bureau suédois de la foresterie a présenté un atelier d’un jour à son siège social de Jönköping sur les approches de gestion durable des forêts axées sur le paysage en examinant l’approche des forêts modèles. Peter Besseau, directeur exécutif du SRIFM, a prononcé un discours-programme, tandis que des représentants de deux forêts modèles suédoises qui en sont à leurs débuts — Vilhelmina et Bergslagen — et de deux forêts modèles envisagées — Leipipir et Kristianstad — ont fait des exposés. Johan Svensson, du bureau suédois de la foresterie, a également donné un exposé sur le projet de la « forêt baltique » en considérant la faisabilité de l’application de l’approche des forêts modèles dans huit pays du Nord de l’Europe. Les discours sont présentés aux adresses suivantes : http://www.skogsstyrelsen.se/minskog/templates/Page.asp?id=18427.

L’initiative sur la forêt baltique, financée par le projet Interreg de l’UE, tiendra sa deuxième réunion à Tallin, en Estonie, les 28 et 29 septembre prochains. Ce projet rassemble des représentants de huit pays du Nord de l’Europe dans l’optique d’améliorer le développement régional durable dans la région de la mer Baltique en utilisant et en aménageant les forêts en tant que ressource. En établissant et en employant une coopération intersectorielle, transnationale et multifonctionnelle dans le secteur forestier, la forêt baltique vérifiera la faisabilité de l’application de l’approche des forêts modèles pour aborder des questions d’intérêt national précises et renforcer les liens interrégionaux dans les domaines qui présentent une importance et un intérêt communs. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Johan Svensson (johan.svensson@skogsstyrelsen.se).

LAC

La forêt modèle de Chiloé déplore la perte d’un de ses fidèles alliés. Nous venons tout juste d’apprendre la triste nouvelle du décès du grand chef Carlos Lincoman, un de nos conseillers et co-fondateur de la forêt modèle de Chiloé. Sa sagesse et son enthousiasme en faisaient un digne représentant du conseil général des chefs Buta Wuapi Chilhue auprès du conseil d’administration de la forêt modèle. En plus d’informer les membres du conseil des visions et des intérêts des communautés Huilliche, il a avancé des propositions favorisant le développement régional et la pleine participation des communautés et faisait la promotion d’une coexistence respectueuse et harmonieuse avec l’environnement de Chiloé.

Le répertoire des éco-entreprises de la forêt modèle, en cours de développement, continue de progresser. Don Giannace, du Réseau régional des forêts modèles de l’ALC, fera parvenir des instructions à chaque forêt modèle concernant le recueil de données auprès des éco-entreprises. Guettez leur arrivée!

Les 22 et 23 juin, la forêt modèle de Sabana Yegua a accueillit une réunion régulière du conseil d’administration du LAC-Net. Les structures décisionnelles ont étés le thème central de cette rencontre.  Washington Alvarado, directeur de la Forêt modèle Araucarias del Alto Malleco, a présenté une proposition concernant la présence des directeurs généraux des forêts modèles au conseil d’administration du LAC-Net.

Le 27 avril, le directeur général de la Corporation hondurienne pour le développement forestier (Corporación Hondureña de Desarrollo Forestal – COHDEFOR) a formellement demandé l’adhésion du Honduras au LAC-Net.

Le 25 mai, la Junta de Castilla y León (gouvernement autonome de Castilla y León) a exprimé son intérêt à joindre le Réseau international de forêts modèles. Les autorités de ce gouvernement ont été invitées à participer à la réunion du conseil d’administration du Réseau de l’Amérique latine et des Caraïbes, qui s’est tenu les 22 et 23 juin, en République dominicaine.

Le CIFOR aimerait recevoir des contributions pour un ouvrage portant sur la gestion communautaire des forêts tropicales (GCF) en Amérique. Cette publication portera essentiellement sur les expériences, les leçons apprises et les problèmes qui surgiront à l’avenir. L’ouvrage proposé examinera certains projets de GCF en Amérique latine; il stimulera une réflexion critique sur les aspects positifs et négatifs de la GCF dans la région et analysera le contexte qui favorise sa mise en œuvre.

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.