Le savon issu des forêts accroît la durabilité économique

juin 02, 2014 | Written BY : admin_test

La fabrication du savon remonte à des milliers d’années, mais une approche unique pour renforcer les capacités en Afrique centrale aide également des collectivités à récolter les ressources forestières de façon durable et à augmenter le revenu des ménages.

Dans la Forêt Modèle de Campo-Ma’an, dans le sud du Cameroun, l’extraction traditionnelle des huiles à partir des noix cueillies dans les arbres – comme l’huile de palme, de noix de coco, d’allanblackia, de cacao et de njansang – a été intégrée à une nouvelle activité économique à valeur ajoutée : la production de savon.

Le savon est facile à produire, à vendre et à transporter et il ne se détériore pas. Sa vente peut arrondir le revenu des ménages. De plus, le savon fabriqué avec des huiles provenant d’arbres variés est plus abordable que l’huile brute en tant que telle, ce qui rend les propriétés ethno-botaniques de l’huile médicinale plus accessibles à un plus grand nombre de personnes.

Ce projet a permis de découvrir que les femmes manifestent un intérêt particulier pour les nouvelles activités économiques qui engendrent des avantages financiers directs pour elles-mêmes ainsi que pour leurs familles, mais que le travail supplémentaire doit procurer des avantages tangibles immédiats pour trouver preneur.

La Forêt Modèle reposait sur un modèle de développement de l’entrepreneuriat autosélectionné pour initier les femmes à la fabrication du savon. Sept femmes, qui ont été choisies pour agir comme animatrices auprès de leurs pairs, ont reçu une formation sur la fabrication du savon, sur les techniques de propagation des arbres à noix ainsi que sur les compétences en affaires et en marketing. Les femmes ont offert, en retour, d’enseigner à 20 autres membres de leurs collectivités. Les femmes ont appris à faire du savon pour le corps et le ménage à l’aide d’un guide pédagogique conçu par Cuso International. Près de 120 personnes, dont 26 hommes, ont suivi la formation. La participation inattendue des hommes indique que les populations locales entrevoient réellement un avantage économique potentiel dans la production de savon.

Les femmes ont aussi fait des expériences en ajoutant des infusions de fleurs et d’autres ingrédients, comme des feuilles de papayer qui produisent un agent moussant naturel.

L’approche relativement non structurée de la formation dans une culture au sein de laquelle un degré de méfiance élevé à l’égard de la gestion organisée persiste a joué un rôle clé pour assurer l’adoption à long terme d’une nouvelle activité à valeur ajoutée pour les ménages.

Aider des femmes et des hommes à se prendre en charge en fabricant et en commercialisant du savon s’inscrit dans la mission du Réseau africain de Forêts Modèles qui vise à renforcer la capacité des populations à transformer le paysage qui les entoure de façon positive et à améliorer leur durabilité économique.

Le guide sur la fabrication du savon en français est accessible en ligne à : http://bit.ly/1hhQqxa

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.