La première forêt modèle africaine prend racine

juin 18, 2003 | Written BY : admin_test

Des plans pour établir la première forêt modèle en Afrique sont en cours et les rapports préliminaires d’un atelier inaugural au Cameroun sont encourageants. Comme la gestion durable des ressources naturelles est une question qui outrepasse les frontières nationales, on espère qu’une forêt modèle au Cameroun servirait de projet pilote pour étendre le processus à d’autres sites dans la région.

Deux consultants du RIFM, Richard Baerg et Susanne Hilton, étaient du 4 au 12 mai 2003 à Yaoundé, au Cameroun, où ils ont participé à un atelier de deux jours parrainé conjointement par le SRIFM et le CIFOR et portant sur le concept de forêt modèle. Environ 45 représentants des ONG locales et internationales et des groupes communautaires ont pris part à une discussion fort animée sur ce que pourrait être leur forêt modèle.

Dans son discours devant les participants, Jean Bosco Samgba du ministère de l’Environnement et des Forêts (MINEF) a mentionné que le concept de forêt modèle a une signification particulière pour le Cameroun et l’Afrique centrale.

 » Depuis la Conférence de Rio et la création du MINEF en 1992, le gouvernement camerounais n’a cessé de travailler à l’émergence d’un type de gestion des forêts et de l’environnement adapté à la diversité remarquable de nos écosystèmes, à nos exigences de développement durable, au dynamisme de notre société et à la progression constante de la stratégie de coopération régionale et internationale de notre pays  » a ajouté Samgba.

En plus de l’atelier, Baerg et Hilton ont discuté avec Chimere Diaw, le chef de l’équipe de cogestion adaptative du CIFOR (Centre pour la recherche forestière internationale), avec Gino Poulin et Jean-Claude Soh de l’ACDI ainsi qu’avec des représentants des gouvernements locaux et des responsables de la foresterie.

La FAO, représentée à la réunion par Dan Rugabira, agent forestier, s’est jointe au SRIFM et au CIFOR pour travailler, au cours des mois à venir, avec des responsables camerounais à la mise en œuvre des prochaines étapes, y compris la détermination des critères de sélection des sites et l’élaboration d’un document de conception.

Pertinence régionale

Le Bassin du Congo constitue, après la région de l’Amazone, la deuxième grande forêt tropicale de la planète, or les taux de déforestation en Afrique, qui a perdu 5,3 millions de hectares de forêt par année dans les années 1990, sont aussi les plus élevés au monde. La principale cause de la perte de forêt provient de l’aliénation des terres à d’autres fins. La dégradation des forêts est souvent due à la culture itinérante, à l’exploitation forestière légale et illégale et à la cueillette du bois de chauffage. La croissance démographique, la pauvreté et l’absence d’un cadre de gestion intégrée sont les trois causes sous-jacentes les plus courantes de la dégradation des forêts dans la région.

Le CIFOR a approché le SRIFM en vue d’une collaboration pour élaborer un projet de forêt modèle au Cameroun où il existe déjà une structure législative solide. Ce qui étonne le personnel du SRIFM, c’est que les forêts modèles sont habituellement créées dans une région placée sous une administration unique, alors que le projet au Cameroun inclura un grand nombre de partenaires de l’extérieur de la forêt modèle immédiate. Ces partenaires espèrent d’ailleurs participer au projet et appliquer ensuite les leçons apprises à leurs régions forestières.

 » Un des aspects de ce projet qui est vraiment intéressant et que nous n’avons constaté nulle part dans le Réseau est qu’il y a, dès le départ, plusieurs personnes et institutions en Afrique centrale qui veulent créer une forêt modèle ayant une pertinence régionale  » a dit Baerg.  » Ce sera un véritable défi mais les avantages seraient considérables, l’expérience en vaut, par conséquent, la peine.  »

Hilton a ajouté que ce qui la fascine au regard de cette initiative est que, contrairement aux autres projets de développement dans le pays qui sont plutôt axés sur un aspect spécifique, la forêt modèle proposée serait le premier projet de foresterie durable de cette envergure, un projet qui tiendrait compte des usages et des valeurs de la forêt.

Pour avoir de plus amples renseignements, communiquer avec Peter Besseau, le directeur exécutif du SRIFM (pbesseau@idrc.ca).

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.