2007 Archives

février 09, 2006 | Written BY : admin_test

Les forêts modèles participent au nouveau Programme des collectivités forestières

En juillet, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il s’engageait à financer la création d’un nouveau Programme des collectivités forestières (PCF) à hauteur de 25 millions de dollars sur cinq ans.  Ce nouveau programme, qui remplace le Programme de forêts modèles du Canada, fournira un financement à onze organismes communautaires axés sur la forêt un peu partout au Canada dans le but de développer des connaissances, des outils et des stratégies et de les diffuser, afin de relever les défis liés à l’évolution de l’industrie forestière et de tirer profit des nouveaux débouchés économiques offerts par la forêt. Ce programme favorisera également la collaboration sur des questions relatives aux collectivités forestières au niveau national.

Le nouveau programme a quatre objectifs:

  • ouvrir de nouveaux débouchés économiques axés sur la forêt par la collaboration avec l’industrie et d’autres intervenants communautaires;
  • faciliter le renforcement de la capacité et la mobilisation des collectivités pour gérer les problèmes de transition du secteur;
  • promouvoir les approches intégrées et multisectorielles de gestion des terres forestières;
  • communiquer les pratiques exemplaires et les outils d’informations aux collectivités forestières du Canada et d’ailleurs.

Selon Brian Wilson, directeur national des programmes pour la Direction des sciences et des programmes du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada (RNCan-SCF), «le nouveau Programme des collectivités forestières reflète le nouvel environnement dans lequel évoluent les collectivités forestières du Canadaet les débouchés qui s’offrent à elles ».  «Nous espérons bâtir un lien fort et renouvelé avec les forêts modèles, qui seront les principaux acteurs et collaborateurs nous permettant d’atteindre les objectifs du PCF pour les collectivités forestières, à la fois au Canada et dans le monde».

Sept des sites sélectionnés pour participer à ce nouveau programme sont membres du Réseau international de forêts modèles (RIFM). Les quatre autres sites examinent la possibilité de se joindre à ce réseau.  «La participation attendue de nouvelles forêts modèles au Canada est une bonne nouvelle pour le RIFM», indique Peter Besseau, directeur du Secrétariat du Réseau international de forêts modèles (SRIFM). «Nous espérons que ces nouvelles forêts membres participeront activement au RFIM».

RNCan-SCF met la touche finale à des accords de financement pluriannuels avec les onze sites du PCF. De plus, au niveau national, le Ministère a signé un protocole d’entente pour mettre en place des initiatives concertées avec le Réseau canadien de forêts modèles, et mène des négociations en vue de conclure un accord de financement pluriannuel. Une séance d’ouverture pour les participants au PCF a eu lieu à Ottawa les 27 et 28 septembre 2007.

Les cinq années d’expériences des forêts modèles au Cameroun: évolution et  intérêts du concept dans le bassin du Congo

De 2002 à 2007, le Secrétariat du Réseau International de Forêt Modèle (RIFM) et le Centre International pour la Recherche Forestière (CIFOR), avec la collaboration des partenaires des sites, de la communauté internationale (ACDI, COMIFAC, IUCN-CEFDHAC, FAO), et de l’administration forestière du Cameroun se sont employés à développer les forêts modèles dans les sites de Campo-Ma’an (Province du sud) et de Dja et Mpomo (Province de l’Est), pour une expérience pilote au Cameroun et dans le bassin du Congo,.

A ce jour, l’initiative forêts modèles au Cameroun, a connu les phases suivantes: i) internalisation participative du concept aux contextes national et sous-régional; ii) sélection sur dossiers de deux sites pilotes, iii) initiation participative des partenariats dans les sites pilotes et iv) recherche des financements. Cette phase de réflexion sur le concept a nécessité une implication active de différentes parties prenantes portant un intérêt pour la gestion durable des ressources naturelles et la lutte contre la pauvreté. À l’échelle du site, la participation active des populations à la base y compris les femmes rurales, les communautés pygmées, les personnes ressources, ainsi que de l’administration forestière locale, des partenaires au développement, des partenaires à la recherche, des partenaires à la conservation, des ONGs locales, des exploitants forestiers, et agroindustriels s’avère être une des priorités au succès du processus.

La mise en œuvre des forêts modèles, en tant que plates formes sociales de conception et d’exécution des stratégies de développement économique rural et de construction des structures de gouvernance locale, est prévue dans la période 2008- 2013 (phase 2). Cette phase prévoie, aussi, l’extension d’un réseau d’apprentissage et d’échange de forêts modèles à l’échelle nationale et sous-régionale.

Un appui pour le développement des sites au Cameroun et d’un éventuel réseau africain de forêtsmodèles s’avère crucial. C’est dans ce sens que, des négociations sont actuellement faites avec les partenaires internationaux pour sécuriser des opportunités de financements sur plusieurs années.

Changement au sein de l’équipe du LAC-Net

Olga Marta Corrales a quitté l’équipe le 15 août 2007 après avoir occupé le poste de directrice générale du LAC-Net pendant plus de deux ans, pour devenir co-chef du groupe chargé de la gouvernance et des projets socio-économiques environnementaux au CATIE. Fernando Carrera, coopérant au CUSO, en est actuellement le directeur général. L’équipe de gestion du LAC-Net continuera de compter sur le soutien du CATIE, comme par le passé. Nous souhaitons de tout cœur qu’Olga réussisse dans son nouveau travail et nous la remercions de tout ce qu’elle a pu mettre en œuvre au sein du Réseau régional.

Porto Rico : un nouveau pays membre de LAC-Net

En avril 2007, Porto Rico a exprimé officiellement son intérêt à faire partie du Réseau régional de forêts modèles de l’Amérique latine et des Caraïbes (LAC-Net) dans une lettre signée par le directeur du service national des forêts Edgardo González.

À la dernière réunion du conseil d’administration de LAC-Net, tenue en Bolivie en avril, M. Arturo Massol,professeur à l’université de Porto Rico (campus de Mayagüez) et directeur du programme d’éducation environnementale de l’Instituto Comunitario de Biodiversidad y Cultura, à Casa Pueblo, a présenté au conseil d’administration le programme de Casa Pueblo, qui s’intéresse depuis plus de 27 ans à la gestion des ressources forestières de ce pays. À la suite de cette présentation, le conseil d’administration régional a accepté l’adhésion de Porto Rico au LAC-Net. C’est à la prochaine réunion du conseil d’administration, qui aura lieu au Honduras en novembre prochain, que la proposition d’adhésion au LAC-Net relative au site proposé sera soumise à l’approbation.

Analyse des forêts modèles par la Pologne en ce qui a trait au développement durable

Plus de 70 représentants de la Pologne, de la Suède, de l’Allemagne, de l’Ukraine, de l’Estonie, de l’Espagne, de la Finlande et du Canada ont assisté à une conférence du 14 au 19 mai 2007, en Pologne, au cours de laquelle le système de complexes forestiers de promotion (SCFP) de ce pays a été abordé. Cette initiative, lancée en 1994, visait à mettre sur pied les bases du paysage à des fins d’expérimentation, de démonstration et de partage des connaissances. Le SCFP comprend actuellement 19 sites différents et couvre environ 1 million d’hectares, ce qui équivaut à environ 12p. 100 de la couverture forestière totale de la Pologne.

Cette conférence s’est attachée à comparer et à opposer les différents concepts de forêt modèle ainsi que les initiatives similaires mises en œuvre en Europe du Nord. Les six jours de conférence se sont terminés par une évaluation du SCFP polonais dans le cadre du concept de forêt modèle, un système qui pourrait constituer une occasion rêvée de mettre en place un réseau de sites axés sur le paysage en Europe du Nord, en collaboration avec le Réseau international de forêts modèles et l’initiative de la forêt balte. Pour plus d’information, veuillez communiquer avec Johan Svensson par courriel johan.svensson@skogsstyrelsen.se.

Lancement du programme Alliances internationales de recherche universités-communautés

Le Centre de recherches pour le développement international du Canada et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada consacreront une somme qui pourrait atteindre 6,3millions de dollars au cours des six prochaines années à des alliances de recherche internationales. Ce partenariat permettra à des équipes de chercheurs du Canada et de pays en développement de collaborer à l’exécution de recherches comparatives, de concert avec les membres des collectivités qui bénéficieront directement des fruits de la recherche.

  • Le programme appuiera des recherches stratégiques dans quatre domaines:
  • Environnement et gestion des ressources naturelles.
  • Technologies de l’information et de la communication au service du développement
  • Impact sur le développement des politiques en matière de science, de technologie et d’innovation
  • Politiques sociales et économiques ayant trait à la réduction de la pauvreté, à la croissance, à la santé et aux droits de la personne

Les équipes mixtes composées de chercheurs du Canada et de pays à faible revenu et à revenu intermédiaire sont invitées à présenter des propositions de recherche. En tout, jusqu’à neuf équipes pourront recevoir des fonds pouvant atteindre 30000$ par équipe, pour proposer une alliance regroupant des chercheurs et des partenaires de la collectivité. Trois alliances seront ensuite retenues et pourront recevoir jusqu’à 2millions de dollars chacune sur cinq ans. Toutes les propositions seront soumises à un processus international d’examen par les pairs, afin de veiller à ce qu’elles répondent aux normes d’excellence les plus élevées.

Les formulaires de demande et les instructions, ainsi que les coordonnées du programme sont disponibles sur le site Web du CRDI à l’adresse suivante: www.crdi.ca.

Date limite de présentation de la lettre d’intention: le 21 novembre 2007.

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.