Forêt Modèle Cachapoal

En bref

L’initiative de la Forêt Modèle Cachapoal a été créée dans le but de préserver la biodiversité et l’identité culturelle des communautés de la région, par la promotion du développement durable des forêts et la création d’alliances multipartites (collectivités publiques et privées) pour résoudre les problèmes environnementaux sur le territoire. La zone de la Forêt Modèle Cachapoal occupe une position centrale dans l’écorégion méditerranéenne du Chili, considérée comme un point chaud de biodiversité important, en raison de sa forte concentration d’espèces endémiques et de forêts non ligneuses de type sclérophylle, actuellement menacées par l’exploitation humaine.

La gestion durable des ressources naturelles, la restauration des paysages dégradés, l’intégration et la participation à d’autres projets de la région, l’attrait de nouvelles initiatives de collaboration et la promotion de l’éducation environnementale figurent parmi les principaux défis de la Forêt Modèle Cachapoal.

Paysage

D’une superficie approximative de 105 000 ha, où vivent 59 611 habitants, la Forêt Modèle Cachapoal est située dans la zone centrale du Chili, à 100 km au sud de la capitale de Santiago, dans la province de Cachapoal. Elle couvre les municipalités de Doñihue, Coltauco et Las Cabras.

La région de Cachapoal est irriguée par le fleuve Cachapoal, et dans la vallée on y cultive des légumes et des fruits destinés à l’exportation. On y produit des pêches, des pommes, des poires, des baies, des agrumes (citrons, mandarines et clémentines), des avocats et des raisins de table. Il existe également des zones de production de vins et une production vigoureuse d’apiculture, de volaille et de porc pour l’exportation. Dans la vallée de Cachapoal, deux espèces ligneuses sont cultivées: le peuplier (Populus hibridos) et l’eucalyptus (Eucalyptus globulus), qui sont exploités par de petits producteurs dans les boisés, en bordure des terrains et dans les haies brise-vent.

Le territoire de la Forêt Modèle Cachapoal est caractérisé par un climat méditerranéen, qui se distingue par la présence de forêts sclérophylles indigènes, d’arbres à usage multiple, résistants à la chaleur et à l’air sec, comme le quillay et l’espino, et qui fournissent de nombreux produits forestiers non ligneux (principalement des fruits sauvages et des herbes pour infusions); et les forêts de feuillus, dont certaines espèces perdent leurs feuilles en hiver, tels le chêne et le hualo.

La Forêt Modèle Cachapoal comprend aussi deux zones protégées, la Réserve nationale de Cobre de Loncha à caractère public et le Parc national Cocalan, à caractère privé. L’utilisation des terres dans la zone de la Forêt Modèle Cachapoal correspond à 29% de production agricole, 25% de forêts naturelles, 37% de prairies et buissons et 1,6% de plantations forestières.

Partenariats

La structure de gouvernance est composée d’un conseil d’administration qui se réunit trois fois par an; au niveau communal, il y a trois tables de travail communales qui se réunissent tous les deux mois pour analyser les projets. De plus, la Forêt Modèle Cachapoal a des statuts opérationnels (reformulés en 2017), qui réglementent ses actions et celles de ses partenaires.

Les institutions membres du conseil d’administration sont :

  • Société ALAMERO;
  • Bibliothèque publique de Doñihue;
  • Chambre de tourisme du lac Rapel;
  • Comité de l’environnement de Las Cabras;
  • Corporación Nacional Forestal – CONAF (organisme chilien dépendant du ministère de l’Agriculture);
  • École d’agriculture de San Vicente de Paul;
  • Fonds d’investissement social et de solidarité (FOSIS);
  • Institut de développement agricole (INDAP);
  • Institut de foresterie du Chili (INFOR);
  • Comité de surveillance de Rio Cachapoal (2e section);
  • Mouvement écologique Rapel;
  • Municipalités de Doñihue, Coltauco et Las Cabras;
  • Secrétariats régionaux ministériels (SEREMI) pour l’environnement;
  • SEREMI de l’énergie;
  • Union communale JJVV Doñihue.

Durabilité

Objectifs stratégiques :

  • Renforcer la création de partenariats publics-privés, ainsi que la participation de la communauté pour promouvoir le leadership local;
  • Promouvoir l’éducation environnementale et le transfert des technologies;
  • Gérer durablement les ressources naturelles et forestières;
  • Conserver et restaurer le paysage.

Actions clés en cours qui devraient permettre d’atteindre ces objectifs:

  • Établir les réunions du conseil et les réunions mensuelles des tables de travail communales;
  • Préparer des projets environnementaux et productifs de rendement concurrentiel;
  • Suivre et accompagner les projets productifs récompensés;
  • Soutenir les visites d’échange avec d’autres Forêts Modèles afin de promouvoir l’apprentissage.

Principaux impacts créés:

  • Renforcement des organisations internes et externes, les organisations locales disposent de davantage d’outils pour leur gestion;
  • Les entreprises des intervenants locaux ont une plus grande capacité de croissance;
  • Les intervenants locaux disposent de meilleures capacités techniques pour la restauration des paysages;
  • Augmentation de la mise en œuvre des bonnes pratiques.

Pour en apprendre davantage sur la Forêt Modèle Cachapoal:

Nouvelle du RIFM: Le Canada et le Chili unissent leurs forces concernant la gestion des feux de forêts

Pays:

Chili

Région:

Province de Cachapoal, Région de O’Higgins

Aire (ha):

105 000

Affiliation régionale:

Réseau Latino-américain de Forêts Modèles

Année joignant le RIFM:

2008

Nombre d’habitants:

60 000

Coordonnées

Courriel:Cesar. cabrera@conaf.cl 

 Les membres du RIFM sont partout dans le monde.
Explorez la carte ou utilisez la liste des sites pour obtenir de plus amples informations.

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.