Forêt Modèle d’Ifrane

En bref

Le paysage forestier dominant de la Forêt Modèle d’Ifrane est celui de la cédraie du Moyen-Atlas, qui s’étend sur 114 500 ha et représente 85% de la superficie du cèdre au Maroc. La cédraie est menacée par la conjonction de deux phénomènes : le dépérissement du cèdre et la dégradation des ressources.

La dégradation des ressources est essentiellement due aux prélèvements excessifs de ressources fourragères et de bois de feu par une population en croissance continue perpétuant une économie de survie. Le dépérissement observé du cèdre est quant à lui étroitement corrélé au stress hydrique. Accentué par les sécheresses récurrentes des dernières années, il pourrait s’aggraver avec l’impact possible des changements climatiques. Le stress hydrique est aussi aggravé par l’état de dégradation des ressources.

La Forêt Modèle vient offrir un cadre organisé et élargi de dialogue et d’action, permettant à la population, l’administration forestière et les acteurs locaux de développer de nouveaux rapports et d’agir pour le développement durable de leur territoire, la préservation de la cédraie et l’amélioration de leurs conditions de vie.

Paysage

Le territoire de la Forêt Modèle est celui de la Province d’Ifrane, qui se distingue par un relief montagneux, avec un gradient d’altitude allant des basses collines du Nord-Ouest aux hauts sommets du Sud-Est dont le point culminant atteint 2409 m à Jbel Hyan. Le paysage forestier dominant est celui de la cédraie du Moyen-Atlas, qui s’étend sur 114 500 ha. Le cœur forestier du territoire correspond au périmètre du parc national d’Ifrane, qui représente près de 33% de la superficie totale de la province.

La contribution du Moyen Atlas à la mobilisation de l’eau au Maroc est capitale, les bassins qui y prennent leurs sources fournissant plus de 80% des eaux mobilisables du pays. Les cours d’eau de la province d’Ifrane se répartissent en deux bassins : le bassin du Sebou et le bassin Oum er Rbia.

Les principales activités économiques de la province sont liées à l’agriculture, l’élevage, la forêt, le tourisme, l’industrie et l’artisanat. L’élevage est dominé par la production ovine, avec la célèbre race Timahdite, réputée pour la qualité de sa viande : c’est la principale ressource économique de la population rurale. En agriculture, à côté des céréales, les productions fruitières jouent un rôle très important (pommes, poires, pêches, cerises et prunes, essentiellement). L’industrie forestière est importante, toutefois limitée essentiellement aux activités de sciage. La forêt procure également d’autres ressources importantes pour les populations rurales d’usagers qui récoltent le bois mort pour le chauffage, ainsi que des produits forestiers non ligneux, dont certains ont une réelle importance commerciale, tel le lichen, récolté et exporté pour entrer dans la fabrication de produits de beauté.

Cette province dispose d’atouts importants pour le développement du tourisme, en raison de la richesse de son patrimoine naturel, paysager et culturel. Le secteur industriel y est encore embryonnaire, dominé par les très petites entreprises, majoritairement agroalimentaires. L’artisanat (axé principalement sur le travail du bois, le tissage et la broderie) occupe une place importante dans l’activité économique de la province.

La population de la province est composée de 3 grandes tribus : Bni-Mguild, Bni-M’tir et Ait Seghrouchen, réparties en une quinzaine de fractions au total. Le taux de pauvreté de la région est de 31,1%, largement supérieur à la moyenne nationale, de 22%. Il est encore plus important dans les zones rurales, où il atteint des valeurs très élevées dans certaines communes.

Partenariats

Les partenaires actuels et potentiels de la Forêt Modèle d’Ifrane sont :

Des institutions nationales :

  • Le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification;
  • Des institutions de recherche et d’enseignement (École nationale forestière d’ingénieurs de Rabat-Salé, Université Al Akhaouyen d’Ifrane et Université Moulay Ismail de Meknès).

Des institutions régionales :

  • Le Service provincial des forêts d’Ifrane;
  • La Direction provinciale d’agriculture d’Ifrane;
  • La Délégation provinciale du tourisme d’Ifrane;
  • Le parc national d’Ifrane.

Des acteurs de la société civile :

  • Les Associations de gestion sylvopastorale;
  • L’Association nationale des éleveurs ovins et caprins (ANOC);
  • L’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AESVT);
  • L’Association marocaine d’appui à la promotion de la petite entreprise (AMAPPE);
  • L’Association ADRAR pour le développement des régions de montagne;
  • L’Association des amis du Parc national d’Ifrane;
  • Le Groupe de recherche pour la protection des oiseaux au Maroc (GREPOM);
  • La Société Ecobûche;
  • L’Auberge du dernier lion de l’Atlas;
  • Le Gîte Berbère.

À titre d’organisation, la Forêt Modèle d’Ifrane est membre du Groupe des ONG sur les changements climatiques.

Durabilité

Objectifs stratégiques :

  • Contribution à la mise en place de mécanismes et modalités de gestion durable des ressources naturelles et des paysages;
  • Préservation et valorisation de la biodiversité et des écosystèmes naturels;
  • Contribution à l’amélioration du niveau de vie de la population locale;
  • Valorisation des patrimoines et des produits du terroir;
  • Éducation et sensibilisation des acteurs locaux à l’environnement et au développement durable.

Actions clés en cours qui devraient permettre d’atteindre ces objectifs :

  • Développement et accompagnement des actions de sylviculture sociale (dépressages et éclaircies);
  • Mise au point et développement d’un modèle de four multi-usages économique en bois de feu (actuellement approprié et distribué par le Haut-Commissariat aux eaux et forêts);
  • Introduction et développement des cultures à haut rendement au profit des petits exploitants et coopératives de femmes (ex.: culture du safran);
  • Développement des chauffes eau solaire au niveau des mosquées comme alternative au bois de feu.

Principaux impacts créés :

  • Diminution de la pression sur les prélèvements en bois de feu (moins de coupes de bois vif);
  • Amélioration de la structure verticale et horizontale des forêts;
  • Augmentation des revenus des populations vulnérables, incluant les revenus des femmes;
  • Diminution de la consommation en bois de feu de 65%;

Amélioration des conditions de santé et de travail de la femme rurale.


Pour en apprendre davantage sur la Forêt Modèle d’Ifrane

 

Reportage: Les fours améliorés de Oued (en arabe)

Vidéo: Activité de sensibilisation (en arabe)

Vidéo: Distribution de fours améliorés (en arabe)

Vidéo: « Ecologia » (en arabe)

Vidéo: Distribution de fours améliorés à Tifratine (en arabe)

Vidéo: Activités de l’Association de la Forêt Modèle d’Ifrane, 2013 (en arabe)

Note informative: Une technologie efficace et économique en bois de feu au service de la femme rurale et de la gestion durable des ressources forestières

Note informative:  Développement du Safran. Une culture alternative à haut rendement

Pays:

Maroc

Région:

Moyen Atlas

Aire (Ha.):

357 300

Affiliation régionale:

Réseau méditerranéen de Forêts Modèles

Année joignant le RIFM:

2011

Nombre d’habitants:

143 380

Coordonnées

Nom: Mohamed Qarro

Titre: Président

Adresse courriel mohamedq53@gmail.com

Les membres du RIFM sont partout dans le monde.
Explorez la carte ou recherchez la liste pour locationvs et plus de détails.

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.