Forêt Modèle de Terre-Neuve-et-Labrador

En bref

Compte tenu des nombreuses demandes pesant sur les ressources naturelles de Terre-Neuve-et-Labrador et de la diversité de valeurs à considérer dans le cadre de la gestion des terres, nous reconnaissons le pouvoir d’offrir aux partenaires de l’industrie, du gouvernement, du monde universitaire et des organisations environnementales et communautaires un lieu de partage d’idées et de difficultés, permettant de trouver ensemble des solutions pratiques aux problèmes collectifs.

Le partenariat de la Forêt Modèle de Terre-Neuve-et-Labrador a établi des relations entre divers intervenants là où il n’y en a jamais eu, et offre une assistance en matière de facilitation, de résolution de conflits et de leadership pour permettre aux partenaires de travailler ensemble pour faire progresser la gestion durable des forêts (GDF). Cette collaboration nous a aidés à mener et à faciliter une multitude de projets allant de la science pure aux opportunités d’éducation axées sur la GDF à Terre-Neuve et ailleurs.

Paysage

Terre-Neuve-et-Labrador est à la lisière est de la forêt boréale nord-américaine. Dans la Forêt Modèle, les forêts de la côte ouest se composent principalement de peuplements purs de sapin baumier poussant dans des sols humides et bien drainés. L’épinette noire forme environ le tiers des forêts de l’île de Terre-Neuve et les deux tiers des forêts du Labrador. L’épinette noire se trouve principalement dans le plateau central de Terre-Neuve et l’épinette blanche sur des sites plus favorables. Le bouleau blanc et le peuplier faux-tremble sont communs dans les peuplements mixtes de bois et de feuillus, en particulier dans les vallées fluviales profondes des monts Western Long Range et des bassins versants des lacs Humber et Red Indian.

La région se compose principalement de communautés rurales et côtières. Le parc national du Gros-Morne est situé à l’intérieur des limites de la Forêt Modèle. Le paysage est un mélange de forêts et d’espaces côtiers, arides et montagneux. La faune de l’île de Terre-Neuve comprend des espèces indigènes comme le caribou, l’ours noir, le lynx, le renard, la martre de Terre-Neuve, le castor et le lièvre arctique. D’autres espèces comme l’orignal, le coyote, l’écureuil roux et le lièvre d’Amérique ont été introduites sur l’île.

42% de la superficie de la Forêt Modèle est constituée de forêts productives, 24% de broussailles de résineux et 21% de roches ou de sols arides et de tourbières. Le reste est constitué d’eau, de zones résidentielles, d’emprises/droits de passage et de terrains défrichés. Plus de 96% du territoire de la Forêt Modèle appartient ou est contrôlé par ses partenaires; Corner Brook Pulp and Paper Ltd. possède ou loue environ 50% de la superficie; Les terres de la Couronne s’élèvent à 15,3%, la Compagnie Abitibi Consolidated du Canada détient ou possède un permis sur 9,4% et le parc national du Gros-Morne en contrôle 20,3%. Il y a 453 535 hectares de zones protégées à l’intérieur des limites de la Forêt Modèle.

Parallèlement à la foresterie et à une industrie des pâtes et papiers de longue date, les collectivités de la Forêt Modèle de Terre-Neuve-et-Labrador dépendent d’autres industries basées sur les ressources naturelles comme l’exploitation minière, l’exploitation pétrolière et gazière extracôtière, la pêche, le tourisme et, dans une moindre mesure, l’agriculture. Les industries de la construction et des services sont également un moteur économique important dans l’ouest de Terre-Neuve.

Partenariats

La Forêt Modèle de Terre-Neuve-et-Labrador a un conseil d’administration qui est responsable de l’administration et de la gestion juridique de l’organisme sans but lucratif. Ce conseil est composé de représentants du ministère des Pêches et des Ressources naturelles, de la compagnie Corner Brook Pulp and Paper, du Service canadien des forêts, de l’Institut canadien des forêts (section Terre-Neuve-et-Labrador), du College of North Atlantic, du Parc national du Gros-Morne et de l’Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador (Grenfell College).

Le conseil d’administration se réunit 3 à 4 fois par année et approuve les rapports annuels et les plans de travail. La formulation du plan de travail annuel est confiée au groupe de gestion. Ce groupe de plus grande taille représente les partenaires du conseil d’administration et un éventail plus large de groupes industriels, universitaires et environnementaux.

Durabilité

Objectifs stratégiques :

  • Planification et soutien: En utilisant une approche équilibrée (une considération égale pour les valeurs écologiques, sociales et économiques), développer des systèmes et des outils de GDF et augmenter la capacité des partenaires à mettre en œuvre des approches à l’intérieur et au-delà de nos frontières;
  • Transfert de connaissances et communications: Communiquer les priorités nationales, provinciales et locales en lien avec la GDF par la diffusion de résultats et de connaissances, en travaillant en coopération avec le Service canadien des forêts, le Réseau international de Forêts Modèles, les partenaires provinciaux, les intervenants affiliés et le public.
  • Sensibilisation et implication: Augmenter le niveau de compréhension du public au sujet de la GDF dans la province pour offrir des opportunités de participation efficace.

 

Actions clés en cours qui devraient permettre d’atteindre ces objectifs:

  • Organisation de l’Envirothon de Terre-Neuve-et-Labrador, pour exposer les jeunes de Terre-Neuve-et-Labrador aux concepts de la GDF;
  • Éducation et sensibilisation aux carrières dans le secteur forestier auprès des élèves du secondaire de la province pour les informer et les éduquer sur le opportunités d’emploi dans ce domaine;
  • Administration de l’atelier sur le modèle de bilan du carbone en partenariat avec le Service canadien des forêts.

Principaux impacts créés:

  • L’atelier sur le modèle de bilan du carbone est maintenant accessible aux professionnels à travers le Canada et à l’étranger;
  • Participation d’élèves du secondaire de la province à l’Envirothon provincial et à l’Envirothon nord-américain;
  • Présentations dans les classes de choix de carrière et aux étudiants ciblés dans les écoles de la province pour les renseigner sur la foresterie et le travail dans ce secteur, ainsi que sur les opportunités d’emploi.

Pour en apprendre davantage sur la Forêt Modèle de Terre-Neuve-et-Labrador

Suivez la Forêt Modèle de Terre-Neuve-et-Labrador sur Facebook

La Forêt Modèle de Terre-Neuve-et-Labrador sur Twitter:@ModelForestNL

Pays:

Canada

Région:

Cornerbrook, Terre-Neuve-et-Labrador

Aire (ha):

923 000

Affiliation régionale:

Réseau canadien de Forêts Modèles

Année joignant le RIFM:

1992

Nombre d’habitants:

50 000

Coordonnées

Adresse courriel: Colin Carroll ColinCarroll@gov.nl.ca ;          Glenda Garnier glendagarnier@mfnl.ca

Site web: La Forêt Modèle de Terre-Neuve-et-Labrador sur Facebook          sur Twitter: @ModelForestNL

 Les membres du RIFM sont partout dans le monde.
Explorez la carte ou utilisez la liste des sites pour obtenir de plus amples informations.

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.