Forêt Modèle Lachuá

En bref

L’écorégion Lachuá est l’une des plus grandes zones de diversité biologique du Guatemala. Les terres boisées en haute altitude de la Sierra de Chamá convergent, avec les basses terres boisées adjacentes, vers le bassin de la rivière Chixoy, créant un écosystème de conservation unique et important pour le pays.

Cette région comprend aussi le Parc national Laguna Lachuá, qui est l’un des rares espaces naturels de la forêt pluviale protégés par la loi dans la bande transversale nord et la forêt Maya guatémaltèque. L’écorégion fournit également un habitat à une grande diversité d’espèces fauniques, dont beaucoup constituent une priorité pour la conservation, étant des espèces endémiques et / ou menacées ou en voie d’extinction aux niveaux régional et national. L’écorégion Lachuá est une zone tropicale humide de grande importance et stratégique pour le pays à cause de ses nombreuses sources d’eau.

En 2006, l’importance de l’écorégion Lachuá a été reconnue juridiquement sur le plan international par la Convention RAMSAR pour la préservation des zones humides (RAMSAR 2008). En 2008, elle a été incluse dans le Réseau latino-américain de Forêts Modèles en tant que première Forêt Modèle du Guatemala, en raison du modèle de gouvernance en vigueur dans la région. La Forêt Modèle Lachuá est gérée par des organisations communautaires qui participent activement en partenariat avec des institutions d’État et des organismes non gouvernementaux, nationaux et internationaux , qui œuvrent collectivement pour le développement économique, social et productif de la région, en concentrant les efforts sur la gestion durable des ressources naturelles.

Paysage

La Forêt Modèle Lachuá comprend le Parc national Laguna Lachuá et sa zone d’influence. Bien que la région soit bien préservée sur le plan écologique et comprenne des échantillons de forêts représentatives de la région, elle a été affectée socialement par les assauts du conflit armé qui a duré 36 ans au Guatemala et qui a pris fin avec la signature des accords de paix en 1996.

Cette Forêt Modèle comprend sept zones de protection et de conservation : le site privé de Chajumpec, le domaine municipal de Salinas de Los Nueve Cerros, quatre zones de réserves forestières communautaires qui sont Faisán I, Pataté Icbolay, Rocja´ Pomtilá et San Luis Chiquito, et le Parc national Laguna Lachuá, sous administration publique.

La Forêt Modèle Lachuá compte environ 20 000 habitants, dont la plupart appartiennent au groupe ethnique Q’eqchi ’ (environ 18 500 habitants). Les villageois sont regroupés en 55 communautés organisées en conseils de développement communautaire (COCODES), formés conformément selon la loi sur les conseils de développement, la loi sur la décentralisation et le Code municipal approuvé en 2002. La plupart des habitants de l’écorégion ont migré des régions de Polochic (Alta Verapaz) et de Purulha (Baja Verapaz).

Les activités des Q’eqchi’ sont concentrées principalement dans le secteur agricole. Les actions y sont guidées par les cycles de la lune et les habitants pratiquent des rituels tels le Watesink (donner à manger) et le Mayejak (offrande-sacrifice), le jeûne et l’analyse de signes. La production dans la Forêt Modèle Lachuá repose sur des systèmes de production agricole, telle la culture du maïs et des haricots, qui sont les principales céréales de base utilisées pour répondre aux besoins alimentaires des habitants. Certains systèmes agroforestiers sur place comprennent la production de cardamome sous couvert arboré et plus récemment, la production de cacao sous couvert arboré.

Selon l’étude sur les indicateurs socioéconomiques intermédiaires du projet Laguna Lachuá, réalisée en 2008-2009, le revenu moyen par habitant est de 3.130.30 Q. (environ 418 $ US), ce qui est inférieur au seuil de pauvreté qui était de 3.206.00 (environ 428 $ US) au même moment, selon l’Institut des Statistiques nationales du Guatemala.

Partenariats

Les organisations communautaires, les institutions de l’État, les ONG, les entreprises privées et les universités participent au Conseil de direction de la Forêt Modèle Lachuá. Les populations locales sont représentées dans les organisations du 1er niveau et du 2e niveau au sein des COCODES, qui compte 55 membres du 1er niveau et du 2e niveau, l’Association des conseils de développement communautaire du 2e niveau de la région de Santa Lucia (ACODESERESA) et l’Association des conseils communautaires de développement du 2e niveau de la région de Salacuim (ASOCOCOSERESA). Dans la Forêt Modèle Lachuá, il existe des associations de producteurs qui font la promotion des activités agricoles et forestières, comme dans le cas des associations ATZAMHA, ASOSELNOR, ASODIRP, APROCHILCO, KATBALPOM et ASCAMPEY. Il existe également une Fondation qui regroupe toutes les organisations du 1er niveau et du 2e niveau, et qui est représentée au niveau de l’écorégion, appelée Fondation Lachuá (FUNDALACHUA), une organisation chargée de diriger les activités et les actions du Plan de travail de la Forêt Modèle Lachuá.

L’Institut national des forêts (INAB) met en œuvre, avec l’appui d’organisations communautaires et de fermes privées, le Programme d’incitatifs forestiers PINFOR, qui permet aux producteurs de bénéficier d’un incitatif pour la création de plantations forestières, la création de réserves forestières, ou la gestion forestière à des fins de récolte. Le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de l’Alimentation (MAGA) facilite la mise en œuvre du Programme d’incitatifs forestiers pour les fruits PINFRUTA, avec les bénéficiaires individuels et les organisations communautaires. Le Conseil national des aires protégées (CONAP), INAB et MAGA font parties de la co-administration du Parc national de Laguna Lachuá.

Les décisions sont prises par le Conseil de direction de la Forêt Modèle Lachuá. FUNDALACHUA préside actuellement le Conseil  et est responsable de la révision, de la mise à jour et de l’exécution des actions directes dans l’écorégion Lachuá.

Durabilité

Objectifs stratégiques :

  • Renforcer les capacités de gestion, techniques et administratives de la Forêt Modèle Lachuá;
  • Développer un processus permanent de formation en capital humain afin de sensibiliser, d’éduquer et de créer des compétences techniques locales sur des questions relatives à la Forêt Modèle Lachuá;
  • Développer des actions stratégiques pour la mise en œuvre de mécanismes permettant une conservation efficace du Parc national Laguna Lachuá et la gestion durable des ressources naturelles de sa zone d’influence;
  • Soutenir le développement d’entreprises et d’alliances commerciales productives, compatibles avec la conservation.

Actions clés en place qui devraient permettre d’atteindre ces objectifs:

  • Mener un processus continu d’implication des principaux intervenants sociaux dans la Direction de la Forêt Modèle Lachuá;
  • Faciliter la formation, l’habilitation et la mise à jour des connaissances et des compétences du capital humain impliqué dans les activités menées dans la Forêt Modèle Lachuá, en favorisant l’échange d’expériences, de connaissances et de technologies avec d’autres régions du pays et les Forêts Modèles du monde;
  • Promouvoir le soutien et assurer la conservation du Parc national Laguna Lachuá, participer à l’implantation de politiques et de plans régionaux et nationaux afin d’orienter les actions visant la conservation et la gestion durable des ressources naturelles et la gestion du territoire dans l’écorégion Lachuá;
  • Développer des alliances institutionnelles pour soutenir et renforcer les processus de production et les microentreprises, développer des alliances entre les secteurs publics et privés pour favoriser le développement commercial de l’écorégion, promouvoir le développement d’un groupe de producteurs dans l’écorégion de Lachuá.

Principaux impacts créés:

  • La Forêt Modèle Lachuá est consolidée en tant qu’organisation régionale dotée de capacités administratives et techniques lui permettant d’exécuter des activités grâce à des synergies de travail;
  • La Forêt Modèle Lachuá a développé des activités et des actions en faveur des communautés en partenariat avec l’organisation communautaire FUNDALACHUA;
  • Les membres du Conseil de la Forêt Modèle Lachuá participent activement aux activités aux niveaux national et international. Les relations entre les intervenants et leurs expériences de la gestion territoriale ont été renforcées.

 

Pays:

Guatemala

Région:

Écorégion Lachuá, Cobán, Alta Verapaz

Aire (ha):

54 000

Affiliation régionale:

Réseau latinoaméricain de Forêts Modèles

Année joignant le RIFM:

2008

Nombre d’habitants:

20 000

Coordonnées

Adresse courriel: Jimy Ivan Chub Leal Jimyivan011@hotmail.com

 Les membres du RIFM sont partout dans le monde.
Explorez la carte ou utilisez la liste des sites pour obtenir de plus amples informations.

© 2019 Réseau international de forêts modèles

Ce site Web a été développé avec le soutien du gouvernement du Canada.