Séries Chefs de file des Forêts Modèles: Élever la conscience environnementale et sociale par les arts de la scène

Les chefs de file des Forêts Modèles sont des cadres de sociétés forestières, des représentants de gouvernements, des universitaires et des membres de communautés autochtones ou autres qui ont contribué de façon exceptionnelle à l’amélioration de nos forêts et de la vie des populations qui en sont tributaires. Ils se font les champions des questions forestières locales, aident à accroître la sensibilisation au développement durable et œuvrent pour soutenir les collectivités locales, pour assurer les moyens de subsistance en milieu rural et pour protéger l’environnement.
 
Aujourd’hui, nous soulignons le travail de TeatreMaskinen, (la machine du theatre), une troupe de theatre indépendante et partenaire de la Forêt Modèle.

La région de Bergslagen, dans le centre-sud de la Suède, possède un historique de plus de 2000 ans en matière de gestion intégrée des terres pour ses mines, ses forêts et ses ressources en eau. La foresterie demeure importante, mais, au cours des dernières décennies, de nouvelles préoccupations telles qu’un milieu de vie attrayant situé à distance de navette des villes, le tourisme naturel et l’énergie éolienne sont apparus. L’héritage du passé comporte de nombreuses difficultés qui requièrent une approche coopérative intersectorielle pour un développement rural et une restauration des sites futurs qui seront durables. La Forêt Modèle de Bergslagen, un partenariat d’organismes privés, publics, non gouvernementaux et éducatifs, a émergé comme une réponse.

Les objectifs de la Forêt Modèle de Bergslagen portent sur la gestion durable des forêts, des mines et de l’eau, de même que la sauvegarde de la biodiversité et du développement communautaire et rural. Pour soutenir les mesures dans ces domaines, la Forêt Modèle a recours à des thèmes pluridisciplinaires : une approche intégrée des paysages, un processus de recherche en collaboration, des communications et des programmes d’information ainsi que les arts et la culture.

Au cœur de la région de Bergslagen réside le Teatermaskinen (la machine du théâtre), une troupe de théâtre indépendante et partenaire de la Forêt Modèle. Établie en 1997, la coopérative présente du théâtre et des arts visuels et offre également des ateliers qui traitent des principaux problèmes de la Suède contemporaine - le chômage, le racisme et la communauté croissante des migrants, par exemple. Comme le dit Anders Olsson, le producteur de la troupe : « Nous avons comme vision d’établir un lien entre les gens et les forêts, ainsi qu’une connexion immédiate avec la nature. Nous voulons élever la conscience environnementale et rétablir les faits sur les questions historiques sensibles sur lesquelles nous avons fait des recherches, comme le colonialisme et le peuple Sami - ceux qui ont un jour résidé à Bergslagen. » Le centre d’intérêt de la troupe de théâtre sur la collaboration interculturelle et l’échange de connaissances intersectorielles constitue une contribution clé au partenariat de la Forêt Modèle.

Depuis sa création, Teatermaskinen a interprété au moins 25 nouvelles pièces devant plus de 750 000 personnes de tous les âges. Les pièces ont été jouées dans différents environnements comme des centres communautaires, des centres pour jeunes, des rencontres syndicales, des lieux de travail et des groupes d’étude.

En 2011, la troupe de théâtre, avec l’aide de la communauté, a érigé un édifice public pour offrir un espace pour y jouer les pièces ou pour d’autres évènements culturels. La Réserve culturelle, comme elle est connue, est située à l’intérieur d’une aire de cinq kilomètres carrés dans la forêt à l’extérieur de Riddarhyttan, Västmanlands Län (200 km au nord-ouest de Stockholm).

La Réserve culturelle a été conçue pour être un endroit où la mémoire de cultures non dominantes de la Suède peut être préservée. La troupe travaille avec la communauté locale et des artistes de partout dans le monde pour soutenir le développement durable. On met un accent particulier sur l’apprentissage des cultures indigènes et de leur façon de marcher sur la terre : « le langage des gens de la forêt ».

Il s’agit d’un carrefour culturel et d’un centre d’éducation qui explore, enseigne, rassemble et crée des expériences dans une variété de formes d’art - danse, film, théâtre, musique, publication et même les marionnettes. Les expériences proviennent d’artistes ainsi que de l’auditoire et des membres de la communauté élargie, y compris des chercheurs et des propriétaires d’entreprises.

Teatermaskinen considère les arts de la scène et la culture comme des opportunités de créer des changements et une démocratie. L’entreprise souhaite faire des arts de la scène un endroit pour discuter des problèmes et fonctionner comme un refuge sûr pour les idées. Elle pense que la culture doit être reliée à son époque contemporaine et que les arts de la scène sont importants dans l’examen des conditions humaines.

Selon Angelstam, le nouveau directeur du conseil d’administration de Sustainable Bergslagen, l’ONG à l’œuvre derrière la Forêt Modèle, on observe que « la nature et la culture constituent des facteurs clés dans la création d’une région attrayante et ainsi une occasion pour un développement rural innovateur. La troupe devient de plus en plus dépendante de la création d’une conscience que les identités culturelles s’élargissent comme les communautés se diversifient de plus en plus. Teatermaskinen tient un rôle important dans ce processus, à la fois au sein de la Forêt Modèle et au-delà. »

Pour plus de renseignements

Communiquez avec Anders Olsson à anders@teatermaskinen.com et Per Angelstam à per.angelstam@slu.se

Teatermaskinen : site Web

Forêt Modèle de Bergslagen : site Web