Orientation touristique ou Bio-Économie? Apprentissage collaboratif et adaptée au milieu pour une utilisation multiple des forêts dans le Bergslagen suédois

Inspiré par les développements en politique internationale et par une stratégie nationale pour l'utilisation durable des terres à long terme, la Suède a développé un programme forestier national en 2016. L'intention est d'augmenter la production de bois et de biomasse, mais aussi de renforcer la conservation de la biodiversité et le développement rural.

Tiveden Church

La Suède abrite trois initiatives de Forêts Modèles: Vilhelmina au nord, Helge Å au sud et Bergslagen, au centre de la Suède.

Collaboration Tiveden : par l’adoption de l'approche de la Forêt Modèle des partenariats multipartites pour la gestion durable des paysages, une nouvelle approche pour équilibrer les intérêts concurrents en matière d'utilisation des terres est appliquée.

Naturellement, la concurrence entre différents objectifs peut créer un conflit entre différentes méthodes d'utilisation des terres et influer sur les portefeuilles des services écosystémiques qui peuvent être livrés.

La municipalité de Laxå, dans le sud de la région suédoise de Bergslagen faisant partie de la forêt boréale, est un bon exemple. À l'heure actuelle, la plupart des forêts de la municipalité sont utilisées pour une production soutenue du bois et de la biomasse. Cependant, la mécanisation avancée de la foresterie au cours des dernières décennies a considérablement réduit les possibilités d'emploi liées à la récolte. La question devient donc : quels autres revenus peuvent être générés avec les forêts?

Le 22 mars 2017, la municipalité de Laxa a adopté une nouvelle stratégie pour diversifier l'emploi en renforçant le secteur du tourisme orienté vers la nature, se déclarant effectivement un «espace d'écotourisme». Les forêts, en particulier le parc national Tiveden, sont ses principaux atouts.

Afin de résoudre les intérêts concurrents entre la conservation des forêts pour l'écotourisme et la production de bois / biomasse, l'approche de la forêt modèle pour la gestion durable des forêts a été adoptée et Collaboration Tiveden est née. Parmi les principaux intervenants de ce projet figurent la municipalité de Laxå, la société forestière d'État (Sveaskog)  et les entreprises touristiques locales basées sur la nature.

L'accent est mis sur la façon d'utiliser de manière optimale une nouvelle "zone tampon" de 20 km2, créée en 2016 sur les terres appartenant à Sveaskog, autour du parc national Tiveden. L'objectif est de développer et d'appliquer des méthodes alternatives de gestion forestière qui s’éloignent du système actuel de coupe à blanc, vers des méthodes de gestion forestière plus favorables aux visiteurs, ce qui permet des opportunités autant pour la récolte que pour le tourisme.

Tiveden deviendra donc un laboratoire pour que Sveaskog y applique collaborativement et y évalue des méthodes forestières plus favorables aux visiteurs et les moyens d'intégrer ceux-ci dans les processus de planification.

Pines in Tiveden

Utilisation multiple, d’accord. Mais comment?

Soulignant le besoin pour une utilisation multiple, la vision du programme forestier national suédois est que «les forêts - l'or vert - contribuent à l'emploi et à une croissance soutenue dans tout le pays, ainsi qu'à un développement de la bioéconomie en pleine croissance».

La signification de Tiveden

"Ti" était le dieu païen des forêts, et "ved" provient du bois mort qui a rendu les zones forestières difficiles à traverser. Le suffixe "-en" désigne une forêt spécifique, comme si  elle était un individu.

Une histoire typique

Avant le développement du réseau ferroviaire suédois, à partir du milieu du 19ème siècle, de vastes forêts isolaient les colonies, dont l'économie était centrée sur l'agriculture et le commerce.

Tiveden, situé à la frontière entre les deux anciens royaumes suédois de Götaland et Svealand, est un exemple typique.

Pendant une longue période, l'activité économique principale à Tiveden était la production de fer, basée sur trois atouts clés de la région de Bergslagen: le minerai, l'énergie cinétique des ruisseaux et rivières, et la forêt, qui a fourni du bois pour la construction et pour la production de charbon de bois.

Au cours des XIXe et XXe siècles, cela a été remplacé par la transformation du fer et la fabrication de produits métalliques. Cependant, les 30 dernières années ont connu une baisse de la fabrication et des possibilités d'emploi connexes.

Cela signifie en partie que les nouveaux emplois liés à la forêt dans les zones rurales ne sont plus uniquement liés à la foresterie traditionnelle, comme la production de bois et de biomasse. Au lieu de cela, de nouveaux emplois incluent maintenant des loisirs en plein air et un tourisme naturel, et sont axés sur la conservation de la biodiversité et de la nature sauvage. Pourtant, encourager la croissance de la bio-économie signifie aussi abaisser l'âge de la récolte finale des arbres, souvent bien au-dessous de ce qui définit une «nature sauvage» et la conservation de la biodiversité. Les forêts deviennent de plus en plus jeunes et la disparité entre les aires protégées et les forêts aménagées devient importante, ce qui est contraire aux exigences de la création de nouveaux types d'emplois forestiers ruraux.

Dans ces situations, une planification spatiale intégrée à l'échelle du paysage est nécessaire, cen opposition à la stratégie actuelle d'application à usage multiple dans des projets confinés à des peuplements forestiers individuels et à des zones locales. Avec des outils et des approches de planification collaborative, les aspects multi-usages plus vastes du paysage peuvent faire partie des solutions durables de gestion des ressources naturelles.

Avec Sveaskog comme principal propriétaire foncier dans la municipalité de Laxå, ce projet est une zone pilote intéressante afin de séparer différentes fonctions forestières, comme le fait déjà Sveaskog afin d’encourager la conservation de la biodiversité.

Apprentissage basée sur le milieu à Tiveden

Administrativement, Tiveden est composé de la municipalité de Laxå. Laxå dispose maintenant de trois «nouveaux» actifs: un court trajet de 30 minutes depuis la capitale régionale, Örebro; Un noyau fort d'entreprises touristiques locales; Et les forêts, qui comprennent le parc national Tiveden et les terres appartenant à Sveaskog.

Pour surmonter les effets négatifs perçus d'une industrie axée sur une récolte élevée et soutenue du bois et de la biomasse, et en tenant compte des demandes des touristes désireux d’expérimenter la nature, le réseau local d'entrepreneurs du tourisme et la municipalité de Laxa ont convaincu Sveaskog de devenir partenaire. Les partenaires de Collaboration Tiveden se sont maintenant engagés dans un processus d'apprentissage.

Tiveden Stakeholders

Selon le concept des Forêts Modèles, la première étape pour les parties prenantes est d'apprendre les uns des autres. Dans le cas de Collaboration Tiveden, cela signifie comprendre ce qu’une forêt ouverte au tourisme signifie pour la population locale, ainsi que pour la conservation des espèces charismatiques et d'autres caractéristiques des écosystèmes forestiers.

Les prochaines étapes seront d'apprendre comment intégrer les processus actuels pour la planification municipale et forestière afin que les valeurs traditionnelles et contemporaines des forêts puissent y être maintenues. Le renforcement et l'amélioration des valeurs sociales sont également de plus en plus importants.

Pour plus d'information, contactez:

Per Angelstam (per.angelstam@slu.se)

Harry Lundin (harry.lundin@laxa.se)

Références

Angelstam, P., Elbakidze, M. 2017. Forest landscape stewardship for functional green infrastructures in Europe’s West and East: diagnosing and treating social-ecological systems. In: Plieninger, T. and Bieling, C. (eds.) The Science and Practice of Landscape Stewardship, in press (due June 2017). Cambridge University Press.

Elbakidze M, Dawson L, Andersson K, Axelsson R, Angelstam P, Stjernquist I, Teitelbaum S, Schlyter P, Thellbro C. 2015. Is spatial planning a collaborative learning process? A case study from a rural–urban gradient in Sweden. Land Use Policy 48: 270-285.

Giergiczny, M., M. Czajkowski, T. Żylicz, P. Angelstam. 2015. Choice experiment assessment of public preferences for forest structural attributes. Ecological Economics 119: 8–23.

Naumov, V. 2017. Barriers and bridges for intensified wood production and biodiversity conservation in NW Russia's boreal forest. Acta Universitatis agriculturae Sueciae, 2017:9; http://pub.epsilon.slu.se/13977/