La Forêt Modèle Chocó-Andino vise le statut de Réserve de la Biosphère

Man & BiosphereLes partenaires de la Forêt modèle de Chocó-Andino, en Équateur, s'efforcent d'obtenir que le paysage qu'ils représentent soit une réserve de biosphère dans le cadre du programme «L'homme et la biosphère» de l'UNESCO.

Couvrant 124 296 hectares et située dans la province de Pichincha, au nord-ouest de la capitale Quito, la forêt modèle de Chocó-Andino abrite environ 18 000 personnes. Elle est devenue membre du Réseau international de forêts modèles en mars 2016.

"Nous cherchons à élargir la plate-forme de gouvernance pour augmenter notre capacité de conservation et de restauration du paysage pour renforcer la planification du paysage et le niveau de protection des forêts", a déclaré Inty Arcos, directeur de la Forêt Modèle de Chocó-Andino. "Dans notre cas, c'est très semblable au travail que nous faisons en tant que Forêt Modèle."

La Réserve de la Biosphère proposée est de 286 805 hectares et est située dans un endroit privilégié des Andes tropicales, représentant une grande diversité de faune et de flore, y compris l’endémique ours andin (Tremarctos ornatus), classé comme «vulnérable» sur la liste rouge des espèces menacées de l'UICN.

Arcos estime que le statut de Réserve de la Biosphère pourrait être obtenu d'ici septembre 2018. L'Équateur abrite déjà les Réserves de la Biosphère Sumaco et Yasuni, ainsi que la réserve Archipélago de Colón, qui fait partie des îles Galápagos.

Publié le 11 Décembre 2017