Forum mondial du RIFM 2005 - Principales conclusions

Du 7 au 11 novembre 2005, le Réseau international de forêts modèles s’est réuni pour la première fois en six ans sous la bannière du Forum mondial du RIFM, ayant pour thème Réseaux et réseautage : pratiques actuelles et orientations futures du RIFM. Profitant de l’occasion du 10e anniversaire du Secrétariat du RIFM, plus de 130 représentants et partenaires de forêts modèles du monde entier se sont réunis au CATIE à Turrialba, au Costa Rica, pour faire le point sur le Réseau et sur son évolution au cours des dix dernières années et pour considérer la vision d’avenir du RIFM.
 
En particulier, le Forum mondial sollicitait les idées et les points de vue des membres du Réseau sur le renforcement de la fonction de réseautage du RIFM au moyen des activités suivantes :
  1. rassembler les représentants des sites et des pays correspondants afin d’étudier, d’évaluer et de considérer les enjeux liés au réseautage à l’échelle du site, du pays, de la région et du monde entier;
  2. considérer les orientations et les possibilités futures du réseautage à tous les niveaux, y compris les possibilités relatives aux créneaux et aux stratégies au sein des forêts modèles et des régions, et entre elles, de même qu'à l’échelle mondiale;
  3. cerner avec précision les rôles, les avantages, les limites, les mécanismes et les possibilités d’un réseautage efficace à tous les échelons.
Principales conclusions
 
Beaucoup de choses ont changé depuis la dernière réunion, tenue à Halifax : à l’époque, le réseau comptait 18 sites, dont dix au Canada. Il n’y avait pas de centre latino-américain, pas d’activités en Afrique, en Inde, au Brésil, en Bolivie, au Costa Rica ou en Indonésie, et aucun développement en Europe. Aujourd’hui, quelque 38 sites sont en activité ou en développement dans 18 pays répartis sur cinq continents. Grâce à une assise territoriale de près de 50 millions d’hectares regroupant un millier d’organisations partenaires, on peut facilement considérer l’approche des forêts modèles comme le plus important projet au monde en matière de gestion durable des forêts.
 
Nous avons de nombreuses bonnes nouvelles à notre actif, mais le Forum mondial a également confirmé qu’il reste beaucoup de travail à faire. Les points suivants font état de certaines des principales conclusions émergeant du Forum mondial :
  • l'hypothèse de réseautage du RIFM est valable : une démarche commune représente un fondement suffisant au déploiement de réseaux dans l’ensemble des régions, des cultures et des types de forêts;
  • le RIFM donne lieu à l’émergence d’une importante communauté de pratique axée sur la gestion durable des forêts;
  • le Réseau a considérablement changé depuis trois ou quatre ans : il faut repenser les structures et les modes de fonctionnement. Il est essentiel que les sites disposent de soutien;
  • les membres du Réseau sont très intéressés et motivés à travailler en collaboration sur des questions d'ordre général;
  • il faut chercher à établir des partenariats plus nombreux et plus solides;
  • il importe d’encourager le réseautage sur un fondement qui dépasse le simple cadre géopolitique;
  • il faut améliorer la fiabilité et le caractère systématique de la surveillance et de l’évaluation des répercussions;
  • il existe plusieurs nouvelles possibilités de réseautage : le mentorat, les projets conjoints, le projet circumboréal, les biocarburants, les paiements de services environnementaux, les liens universitaires, les recherches à long terme et l’engagement des jeunes.
Observations stratégiques
 
La Forum mondial a démontré que les membres du Réseau possèdent un talent et une énergie considérables et qu’ils veulent participer davantage au développement du Réseau et de ses fonctions à mesure de leur évolution. En outre, il est souhaitable et nécessaire d’accroître l’interaction entre les forêts modèles — il faut modifier les stratégies afin de répondre à cette demande. Enfin, les communications constituent une importante question d’ordre général qu'il convient de réévaluer à la lumière de la croissance et des orientations stratégiques futures.
 
Au cours des prochains mois, le RIFM élaborera un plan stratégique qui tiendra compte des éléments suivants :
  • alliances essentielles ou partenariats stratégiques;
  • expansion planifiée et stratégique, y compris à l’échelle régionale;
  • ressources humaines et financières (de base et de soutien);
  • visibilité et crédibilité.
Comme par le passé, nous irons de l’avant en considérant les sites des forêts modèles et leurs besoins comme nos principaux points de référence.


Présentation par affiches sur le forum mondial