Forêt Modèle de Provence: bilan des feux de l’été 2017

Chene-liege Provence

La région de Provence, France, a été le théâtre d’incendies en août dernier, ravageant 8000 Ha. Une forte sécheresse et des vents violents sont identifiés comme contribuant à la situation.

Des massifs forestiers faisant partie de la Forêt Modèle de Provence ont été affectés. Alors que les massifs de Sainte-Baume et de l’Étoile de Garlaban n’auront été touches que superficiellement, celui des Maures a vu 3000 Ha. de territoire consumés. Au total, seulement 2% de la superficie de la Forêt Modèle de Provence aura été touchée.

Plusieurs actions,  d’abord pour venir en aide aux sinistrés immédiatement après les feux, puis pour financer les travaux de stabilisation sur 25 Ha. de sols, afin d’éviter l’érosion et les inondations (le fascinage), ont été entreprises.

L’autorité communale locale réalise une étude d’impact des feux, visant à établir des mesures concrètes de restauration du territoire.

Une série d’activités de récoltes de fonds ont également eu lieu pour réhabiliter certaines infrastructures d’accueil du public (sentiers, etc.) L’Office National des Forêts est également engagé dans un processus de diagnostic, afin de sécuriser le territoire affecté et identifier les travaux de fascinage urgents.

Par chance, aucune perte de vie humaine n’est survenue comme conséquence des feux. Les pertes sont mitigés par l’espoir que “les incendies permettent aussi à la nature de se renouveler et sont favorables à la biodiversité”, signale la Forêt Modèle.

La Forêt Modèle de Provence continue ses activités régulières, comme par exemple en coordonnant la seconde édition du “Week-End du chêne-liège”, le 10 et 11 mars 2018, un événement grand public visant à promouvoir la gestion forestière l’artisanat et le domaine artistique associé au chêne-liège.

Publié le 22 Novembre, 2017