À propos des Forêts Modèles

Qu’est-ce qu’une Forêt Modèle?

Les Forêts Modèles reposent sur une démarche novatrice qui allie les besoins sociaux, culturels et économiques des collectivités locales à la durabilité à long terme des vastes paysages dont les forêts constituent un élément important. Elles sont intentionnellement des initiatives de grande envergure et à participation volontaire qui lient la foresterie, la recherche, l’agriculture, l’exploitation minière, les activités récréatives et d’autres valeurs et intérêts dans un paysage donné.

Les Forêts Modèles concernent autant les personnes qui vivent de la forêt que les arbres et les produits forestiers — elles forment des paysages harmonieux de forêts, d’exploitations agricoles, de zones protégées, de rivières et de villes.

Dans une Forêt Modèle, diverses personnes ayant des intérêts et des points de vue divergents forment un partenariat neutre pour atteindre le but suivant : gérer leurs propres ressources naturelles de la manière la plus logique pour eux, compte tenu de leur histoire, de leur situation économique et de leur identité culturelle et de manière à ne pas mettre en péril les générations futures.

Le partenariat définit l’acception du terme « durabilité » dans son propre contexte, fixe un but commun, établit une structure de gouvernance et dresse un plan stratégique, puis les membres collaborent à l’atteinte des objectifs énoncés dans le plan.

Les objectifs des Forêts Modèles visent typiquement à harmoniser les priorités économiques et non économiques et se concentrent, par exemple, sur l’éducation, la recherche, la protection de la biodiversité ou l’élaboration d’indicateurs locaux afin de surveiller le progrès vers les objectifs de la durabilité sur leur territoire respectif. En outre, les partenariats des Forêts Modèles s’avèrent particulièrement efficaces dans la recherche des débouchés économiques autres que ceux axés sur le bois d’œuvre. Vue sous cet angle, une Forêt Modèle est davantage un processus à long terme qu’un projet.

Le caractère unique des Forêts Modèles se manifeste à bien des égards : l'étendue et la souplesse de leur démarche, l'échelle des activités, l'étendue de leurs partenariats, le niveau des politiques sur lesquelles elles veulent influer et l’importance accordée au travail en réseau à tous les niveaux.

Sur le plan géographique, la Forêt Modèle doit représenter la grande diversité d’utilisations et de valeurs qui entrent en jeu dans un paysage donné, par exemple, un bassin hydrologique.

Principes et attributs

Comme les conditions entourant la gestion durable des paysages forestiers varient d’un site ou d’une région à l’autre, le concept des Forêts Modèles a été conçu de manière à être souple. Les organisations de Forêts Modèles fixent leurs propres priorités en matière de conservation de la biodiversité, de sensibilisation transculturelle, de diversification économique, d’éducation du public et d’améliorations agricoles, par exemple.

Toutefois, s’il n’y a pas deux sites identiques, comment le Réseau fonctionne-t-il? Qu’est-ce qui rattache ensemble les divers sites? Les Forêts Modèles sont liées entre elles par une philosophie commune qui forme la base du réseautage et du partage du savoir : le cadre de principes et d’attributs des Forêts Modèles. Ce cadre offre un énoncé fondamental de ce qui constitue une Forêt Modèle et expose les attributs connexes. Lors du Forum mondial du RIFM 2005, tenu à Turrialba, au Costa Rica, les représentants des Forêts Modèles ont demandé un outil pour les aider à assurer l’intégrité du Réseau. Lors du Forum mondial du RIFM 2008, qui s’est déroulé à Hinton, au Canada, ils ont exprimé leur appui pour le cadre qui a été proposé.